Cloisonnement

Nous maîtrisons plusieurs techniques de cloisonnement, cloisonnement de doublage des murs périphériques de votre habitation ou cloisonnement de séparation des différentes pièces :

  • Soit en traditionnel à l’aide de briques plâtrières en terre cuite de plusieurs épaisseurs (4 cm à 10 cm) bâties avec du plâtre sur bandes de liège et griltex (bande d’étanchéité) pour les pièces humides, l’épaisseur pouvant varier pour améliorer l’isolation phonique entre les pièces. Cette technique permet d’avoir des cloisons très solides et permettant de faire plusieurs styles de finition (plâtre lisse, plâtre gratté coloré ou non, plâtre à l’ancienne, etc). Tous les angles sont renforcés à l’aide de baguettes métalliques.
  • Soit en placoplâtre, cloisons plus légères montées à l’aide d’ossature métallique ou collées sur la maçonnerie existante. Elles permettent notamment en rénovation de générer moins de poids sur l’existant ainsi que de réaliser des cloisonnements très phoniques. Plusieurs plaques de plâtre peuvent être utilisées suivant la nécessité : plaque de plâtre hydrofuge pour tout endroit humide, plaque de plâtre phonique, plaque de plâtre coupe-feu. Les angles sont là aussi renforcés avec des renforts d’angles. Ce type de cloison peut servir à faire des cloisons très phoniques avec des ossatures métalliques d’épaisseur pouvant atteindre 70 mm ou 100 mm intégrant de la laine de verre (ou autre type d’isolant) de même épaisseur avec double voire triple plaque de plâtre de chaque côté de l’ossature avec joints croisés.

 Toutes ces cloisons sont réalisées suivant vos attentes d’isolation.